Glyphosate Facts

Transparency on safety aspects and use of glyphosate-containing herbicides in Europe

Menu
Search

Présence de résidus de glyphosate dans le lait maternel

© iStock.com / Tusquare

Un rapport intitulé « Rapport sur les tests de glyphosate : résultats trouvés dans le lait maternel et l'urine de mères américaines, ainsi que dans l'eau » a suscité des préoccupations aux États-Unis, menant certains groupes à réclamer l'interdiction du glyphosate.

Cependant, il convient de regarder de près la manière dont ces informations ont été obtenues et de replacer les résultats signalés dans le contexte qui en éclaire le sens.

Les dernières avancées en matière de technologie diagnostique (particulièrement en chimie analytique) se traduisent par la possibilité de détecter des niveaux même minuscules de substances  susceptibles d’être présentes dans le corps humain. Les résultats de tels tests doivent alors être analysés au regard des niveaux d'exposition qui peuvent être néfastes à l’homme, et y être comparés.

Il convient de rester prudent dans l’analyse, l’interprétation ou la discussion des résultats des études de surveillance biologique, en particulier lorsque la sélection des individus, les méthodes d'échantillonnage et de manipulation des données ainsi que les méthodes spécifiques de validation n'ont pas été rendus publiques.

Dans ce rapport, en particulier, les niveaux de résidus de glyphosate que les auteurs affirment avoir détecté dans une minorité d'échantillons se situent bien en deçà de la dose journalière admissible (DJA). Les DJA sont fixées par des autorités sanitaires telles que l'Organisation mondiale pour la santé (OMS) et représentent la quantité considérée comme sûre pour une consommation quotidienne, sur unelongue durée, sans risque appréciable pour la santé.

Il faut par ailleurs signaler que d'autres études sur l'exposition relatives ont constaté des niveaux réels d’exposition au glyphosate bien inférieurs aux limites établies en matière de DJA. A titre d’exemple, l'étude sur l'exposition des familles d'agriculteurs « The Farm Family Exposure Study (Acquavella et al. 2004) » a conclu qu'aucune des expositions suivies chez les agriculteurs, leurs épouses et leurs enfants ne s’approchait même de la DJA.

Par conséquent, selon les meilleures connaissances disponibles, les niveaux de glyphosate rapportés comme ayant été détectés dans le lait maternel ne constituent pas une source de préoccupation.

 

Lecture recommandée:

Mass General pediatrics chief says glyphosate, used with some GM crops, no danger in breast milk (en anglais seulement)

Last update: 26 June 2015