Glyphosate Facts

Transparency on safety aspects and use of glyphosate-containing herbicides in Europe

Menu
Search

L'autorité de la protection de l'environnement (EPA) de Nouvelle-Zélande conclut que le glyphosate n'est pas susceptible de poser un danger cancérogène

L'autorité de la protection de l'environnement (EPA) de Nouvelle-Zélande a publié le rapport de son évaluation du glyphosate en matière de cancérogénicité, qui conclut que cette substance n'est pas susceptible de poser un risque cancérogène. 

Cet « Examen des preuves afférentes au glyphosate et à la cancérogénicité » rend compte du résultat de son évaluation des données pertinentes au glyphosate, spécifiquement concentrée sur les études effectuées le plus récemment.

Le rapport conclut que « sur le principe d'une approche fondée sur les éléments de preuve, prenant en compte la qualité et la fiabilité des données disponibles – le glyphosate n'est pas susceptible d'être génotoxique ou cancérogène pour les humains et ne justifie pas de classification d'après la Loi néo-zélandaise sur les substances dangereuses et les nouveaux organismes (HSNO) comme cancérogène ou mutagène ».

Les conclusions de ce rapport appuient les conclusions d'examens réglementaires mondiaux sur le glyphosate effectués par des organisations telles que l'EFSA dans l'UE et l'EPA aux États-Unis.

Le rapport complet peut être consulté ici.

Last update: 13 September 2016