Glyphosate Facts

Transparency on safety aspects and use of glyphosate-containing herbicides in Europe

Menu
Search

Autorité australienne sur les pesticides : le glyphosate ne pose pas de risque cancérogène

From DO'Neil at the English language Wikipedia, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1137434 Un rapport réglementaire publié récemment par l'Autorité australienne sur les pesticides (Australian Pesticides Authority ou APVMA) a conclu que le glyphosate ne pose pas de risque de cancer pour les humains s'il est utilisé dans le respect des bonnes pratiques d’utilisation. L'APVMA a procédé à l’examen des données et rapports récents sur les effets sanitaires potentiels associés à l'utilisation du glyphosate. L'évaluation du poids respectif des différentes données comprenait également un examen du classement du glyphosate par le CIRC comme « probablement cancérogène pour les humains ».

L'APVMA a indiqué « qu’il n’appartient pas au CIRC de considérer comment un produit formulé doit être utilisé, ni comment minimiser l'exposition pour l'homme en suivant les consignes de sécurité sur l'étiquette d'un produit. Cela signifie que les conclusions du CIRC ne peuvent pas être directement comparées aux évaluations conduites par les autorités réglementaires officielles pour l'autorisation d'un produit phytosanitaire. »

évaluation faite par l’autorité est basée sur les évaluations des risques menées par les organes d'experts et les agences réglementaires du monde entier, parmi lesquelles la Réunion conjointe FAO/OMS sur les résidus de pesticides (JMPR), l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (PMRA) de Santé du Canada, l'Agence de protection de l'environnement des États-Unis (US EPA), et l'Autorité de la protection de l'environnement de Nouvelle-Zélande (EPA). Toutes ont conclu que le glyphosate n'est pas susceptible de causer le cancer chez les humains. A ce jour, aucun organisme international de réglementation n'a interdit l'utilisation du glyphosate dans un quelconque pays suite à la classification du CIRC.

L'Autorité australienne invite maintenant les parties intéressées à émettre leurs commentaires et suggestions sur la justification scientifique de cette proposition réglementaire du glyphosatede cet avis concernant le glyphosate. Les commentaires relatifs à ce rapport seront évalués préalablement à la publication du rapport final.

Plus d'informations sont disponibles sur le site officiel de l'APVMA. Le rapport complet est accessible ici.

Last update: 28 October 2016